Anxiété et vision floue : à quoi cela est-il dû ?

Parfois, lorsque nous vivons des situations d’anxiété ou de stress élevé, il est fréquent de percevoir que notre vision se brouille ou devient un peu plus floue. Cela vous est-il déjà arrivé ? On vous explique pourquoi.
Anxiété et vision floue : à quoi cela est-il dû ?
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 25 janvier, 2023

L’anxiété et la vision floue sont souvent liées. Si tel est le cas, cela est dû au grand kaléidoscope de symptômes, de manifestations et de processus complexes associés à cette condition psychologique. Certaines personnes ressentent plus de pression au niveau de la poitrine, d’autres se plaignent de douleurs au ventre ou d’inconfort musculaire… Et beaucoup souffrent de ces troubles visuels.

Maintenant de quoi s’agit-il ? Comment le différencier d’un problème oculaire ? L’essentiel est que cette expérience survienne toujours lorsque la personne traverse un moment de grande intensité émotionnelle. La vision floue, comme la vision en tunnel, n’apparaît pas au repos. C’est généralement un symptôme de plus des attaques de panique.

D’autre part, il est également fréquent que d’autres types de sensations ou d’altérations curieuses surviennent, telles que voir des éclairs, ressentir des pulsations dans l’œil, voir des ombres, sentir que la vision devient excessivement lumineuse, presque onirique… Toutes ces descriptions sont souvent liés à des états de grand stress et d’anxiété. Nous l’analysons.

vision floue

Anxiété et vision floue : manifestations, causes, traitement

Nous savons tous que face à tout problème de vision, la meilleure chose à faire est toujours de consulter un ophtalmologiste. Cependant, il y a des manifestations qui relèvent du particulier, de ce qui se passe de temps en temps et auxquelles nous n’accordons pas une importance excessive. De même, quand on est anxieux depuis un moment, on finit par ressentir tellement de symptômes, d’inconforts et de sensations qu’on ne sait plus trop ce qui peut être psychosomatique et ce qui résulte d’un problème organique ou physiologique.

Dans le domaine de l’ophtalmologie, il est bien connu que l’anxiété et la vision floue sont étroitement liées. De plus, des facteurs comme le stress persistant et même la dépression ont souvent leur propre impact sur la santé oculaire. Un exemple, dans une étude à l’Université de Californie réalisée par le Dr Amir Zarrinpar et son équipe, quelque chose de frappant a pu être observé.

Les personnes souffrant de dépression majeure ont plus de problèmes lors des tâches de discrimination visuelle. Cette perception devient plus lente et, bien que les mécanismes pour lesquels elle se produit ne soient pas encore connus, nous savons que les altérations de la matière optique sont courantes lorsqu’il existe un état psychologique de l’humeur. Voyons donc la relation entre l’anxiété et la vision floue.

Troubles visuels et anxiété : quels sont les symptômes ?

Nous le soulignions au début, cette caractéristique de la vision, si elle est associée à l’anxiété, n’apparaît pas comme un symptôme unique. Elle apparaît généralement avec d’autres manifestations, notamment :

  • Respiration agitée, tachycardie.
  • Vertiges.
  • Pression dans la poitrine ou l’estomac.
  • Transpiration ou frissons.
  • Bouche sèche.
  • Parallèlement à un ou plusieurs de ces symptômes, une vision floue, une vision tunnel, des distorsions visuelles, la vision de chiffres du coin de l’œil, etc. apparaissent également.

Qu’est-ce qui cause une vision floue lorsque nous ressentons de l’anxiété ?

Soulignons que ce phénomène est généralement temporaire, il ne dure pas longtemps. Maintenant, si l’anxiété et la vision floue apparaissent ensemble, c’est essentiellement dû à trois facteurs :

  • Une forte anxiété résulte d’une augmentation de l’adrénaline dans le corps. Cette hormone prépare l’organisme à la défense ou à l’attaque. Elle accélère le cœur, apporte plus d’oxygène aux muscles, alerte…
  • Or, cet agent chimique provoque aussi une dilatation des pupilles. Cet effet facilite la plus grande entrée de lumière et il nous est difficile de nous concentrer. Les yeux souffrent, des tensions musculaires se ressentent et tout cela génère cette vision floue voire tunnelisée.
  • Il y a aussi un autre facteur déterminant : l’augmentation de la tension artérielle. Plus l’anxiété est grande, plus l’hypertension survient et ce fait a également un impact sur la santé des yeux.
  • D’autre part , il est également important de se référer aux attaques de panique. Ces expériences ressemblent presque à une explosion momentanée de symptômes dans lesquels tout l’organisme est altéré. La dépense énergétique est immense, et il est courant que la vision soit affectée, voire qu’elle devienne trouble.
vision floue

Anxiété et vision floue, que puis-je faire si cela arrive souvent ?

Le phénomène de vision floue associé à des troubles tels que le stress, la dépression ou l’anxiété est généralement temporaire. Ainsi, et comme nous l’avons souligné, elle s’accompagne d’un large éventail de symptômes, généralement plus gênants : maux de tête, insomnie, troubles digestifs, douleurs musculaires…

La chose la plus importante est d’éliminer d’abord les problèmes visuels. Pour cela, il ne fait jamais de mal de consulter l’ophtalmologiste. Une fois qu’il est clair qu’il n’y a pas de problème de santé oculaire, il est temps de se concentrer sur la racine du problème : l’anxiété.

L’idéal dans ces cas, notamment si l’on traîne de tels symptômes depuis longtemps, est de se faire aider par un professionnel. Il est clair que chacun peut mener à bien des stratégies particulières, mais le mieux est que quelqu’un nous guide, nous responsabilise afin que nous puissions affronter nous-mêmes les difficultés, les peurs et les problèmes, en étant plus compétents, plus capables.

Les trois techniques qui peuvent nous aider le plus dans ces cas sont les suivantes :

  • Techniques cognitives telles que la restructuration cognitive. Grâce à elle, nous travaillerons sur ces pensées qui nous limitent, qui entravent notre potentiel et notre bien-être.
  • Technique de relaxation musculaire progressive et respiration diaphragmatique de Jacobson. Les deux sont très appropriés pour réguler notre activité physiologique.
  • Enfin, il est également intéressant de travailler (selon nos besoins) sur des aspects tels que les compétences sociales, la gestion émotionnelle, l’acceptation et l’engagement envers soi-même, etc.

Faire face à l’anxiété part toujours de la réalité personnelle de chacun. C’est le point de départ, c’est le chemin que nous devons parcourir chaque jour pour améliorer la qualité de vie et le bien-être.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
L’anxiété chronique, qu’est-ce que c’est ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’anxiété chronique, qu’est-ce que c’est ?

L'anxiété chronique définit des états d'inquiétude et de souffrance psychologique constante qui conduisent à des phobies, des crises, etc.



  • Zarrinpar, A., Deldin, P., & Kosslyn, S. M. (2006). Effects of depression on sensory/motor vs. central processing in visual mental imagery. Cognition and Emotion20(6), 737–758. https://doi.org/10.1080/02699930500405600

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.