Se débarrasser de la dépendance affective en quatre leçons

Se débarrasser de la dépendance affective en quatre leçons

Ne plus être dépendant(e) affectif(ve), c’est possible, mais pour cela il faut être prêt à changer afin d’avoir une vie meilleure. Les gens qui s’attachent trop ne profitent pas des relations dans lesquelles ils sont engagés, ils s’accrochent démesurément aux autres et ne parviennent pas à se sentir bien lorsqu’ils sont seuls.

Les statistiques montrent que les femmes sont plus concernées que les hommes par ce problème. Pour autant, certains hommes peuvent souffrir autant que les femmes de dépendance affective, et ont bien souvent honte de consulter un psychologue.
En effet, ils ont l’impression que leur virilité est mise à l’épreuve, alors qu’en réalité il n’en est rien : ce qui est à l’origine de la dépendance affective, c’est une faible estime de soi, et cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

1. RECONNAISSEZ QU’IL Y A UN PROBLÈME

Analysez-vous.

La dépendance affective ne concerne pas que les relations de couple. Elle peut aussi s’instaurer entre amis, collègues, membres d’un même famille, ou autres proches.
Voici une liste de situations qui vous permettra de savoir si oui ou non vous êtes concernés par ce problème. Vous souffrez de dépendance affective si :

vous n’êtes heureux qu’en la présence d’une seule et unique personne : celle que vous aimez ou appréciez. Vous ne profitez de rien d’autre.

votre moral est conditionné par la façon dont vous traitent les autres et par ce qu’ils pensent de vous. Tout va bien du moment que vous sentez acceptés, mais dans le cas contraire, votre joie de vivre s’estompe. Vous dépendez démesurément des autres.

vous évitez à tout prix les conflits et avez peur d’être un poids pour les autres ou d’être rejetés.

vous faites passer le bonheur des autres avant le votre et vous avez du mal à faire des choix : votre vie dépend des autres.

vous n’êtes bien dans votre peau que si vous vous sentez aimés ; lorsque vous n’aimez personne, vous vous sentez vides, démuni de tout amour propre. Même si les personnes qui ne sont pas dépendantes affectives veulent elles aussi avoir quelqu’un de spécial dans leur vie et peuvent elles aussi se sentir tristes lorsqu’elles sont seules, et cela ne les empêche pas pour autant de profiter de la vie.
En revanche, lorsqu’elle est seule, une personne dépendante affective déprime, voit son estime d’elle-même chuter et ne parvient pas à profiter de la vie.

– vous êtes habités par le sentiment de culpabilité et vous vous sentez responsables du bonheur des autres, que ce soit au sein de votre couple, de votre famille, de votre groupe d’amis, etc. Vous vous sentez obligés de faire plaisir aux autres et si vous ne le faites pas, vous culpabilisez.

vous êtes souvent envahi par la peur de perdre telle ou telles personne(s) que vous aimez ou appréciez. Cette peur vous empêche de profiter comme vous le devriez des relations dans lesquels vous êtes engagés.

vous ne parvenez pas à vous protéger du chantage affectif, vous ne supporteriez pas que quelqu’un souffre par votre faute, et vous faites du bonheur des autres une priorité.

vous préférez souffrir que voir la personne dont vous êtes dépendant sortir de votre vie ; vous n’avez pas le courage de couper les ponts, puisque vous vous sentez incapables d’avancer sans que la personne que vous aimez soit à vos côtés.

vous avez besoin de l’autre, car sans l’autre la vie n’a plus aucun sens ; vous avez besoin que cette personne vous montre à quel point vous êtes important(e) pour elle, aussi démesurément que vous le faites. Dans le cas contraire, vous pensez qu’on ne vous aime pas et vous vous mettez en colère. Vos exigences dictent votre vie.

vous aimez avoir un contrôle total sur la vie de la personne que vous aimez, afin de vous assurer qu’elle ne vous abandonnera pas. Vous devenez une sorte d’espion et allez jusqu’à écouter les conversations qu’elle a avec d’autres personnes.
Elle vous obsède, si bien que vous arrêtez de vivre votre propre vie pour épier la sienne de manière à vous assurer que l’intérêt qu’elle vous porte reste intact.
Si selon vous il y a un risque pour qu’elle vous abandonne, vous pouvez en arriver à ne plus être vous-même et à faire des choses que vous n’auriez pas faites en temps normal dans le seul but de lui plaire.

vous placez l’autre au centre de votre vie, si bien que vos amis et autres proches perdent toute importance à vos yeux. Bien souvent, vous finissez par vous isoler du reste de la société : tout ce qui vous intéresse, c’est être avec la personne que aimez, et si possible tous les jours.

toute relation vous rend anxieux(se) ; vous n’êtes jamais satisfait(e) car c’est toujours vous qui aimez le plus. Vous avez peur que l’on vous abandonne, ce qui serait une catastrophe car vous n’imaginez par votre vie sans la personne que vous aimez.

2. LISTEZ TOUTES LES CHOSES QUE VOUS AVEZ FAITES PAR AMOUR ET QUI VOUS ONT PORTÉ PRÉJUDICE 

Une fois que vous avez reconnu que vous avez un problème et que vous êtes persuadés que vous devez vous débarrasser de la dépendance affective pour vous sentir bien dans votre vie, faites une liste de toutes les choses que vous avez pu faire pour quelqu’un, qui vont ont porté préjudice.

Vous devez être conscients du fait qu’une personne qui est dépendante affective n’accorde aucune importance à son propre bien-être et préfère faire plaisir à l’autre pour ne pas le perdre. Si vous voulez changer, la première chose que vous devez faire, c’est penser à vous en premier lieu et faire de votre bien-être personnel votre priorité.

En quoi l’autre vous a-t-il fait souffrir ? Qu’avez-vous fait pour l’autre qui vous ait été nuisible ? Par exemple, avez-vous laissé de côté vos amis, votre famille, vos activités, vos loisirs, vos études, votre épanouissement personnel, etc ? Les autres vont ont-ils traité avec le respect qu’ils vous devaient ? Avez-vous fait des choses que vous ne jugiez pas bonnes dans le seul but de ne pas le/la perdre ? Quelles ont été les conséquences sur votre état émotionnel ? Avez-vous l’impression d’avoir mendié de l’amour ou de l’affection de manière insistante ? Avez-vous profité des autres aspects de votre vie, tels que vos loisirs, vos amis, etc ? Avez-vous supporté tout un tas de choses négatives uniquement pour ne pas le/la perdre ? etc…

Il est important que vous soyez conscients de la souffrance que vous avez enduré en tant que dépendant(e) affectif(ve). Pensez à toutes les choses négatives que vous a amené cette relation, et renforcez ainsi votre désir de changer et de tirer un trait sur la dépendance affective.

3. RENFORCEZ VOTRE ESTIME DE VOUS-MÊME

Le facteur principal de toute dépendance est une faible estime de soi. Il y a plusieurs moyens de la renforcer, qui peuvent aller de la consultation psychologique à la bibliothérapie. En effet, dans toutes les bibliothèques, vous pourrez trouver des livres tous plus intéressants les uns que les autres traitant de l’estime de soi.

Faites comme si vous étiez étudiant(e) en psychologie et que vous aviez un devoir à rendre, informez-vous sur tout ce qui pourrait vous permettre de renforcer votre estime de vous-même et lisez les livres qui vous paraissent les plus intéressants. Vous pourrez toujours en tirer quelque chose de nouveau ou d’instructif.

4. APPRENDRE A VIVRE SEUL

Vivre en aimant et en étant aimé en retour, c’est bien, mais vivre en harmonie avec soi-même, c’est encore plus sain. On ne peut entretenir une relation saine avec l’autre si on ne se sent pas bien dans sa peau.

Lorsqu’une personne s’aime elle-même et qu’elle n’a pas besoin des autres pour se sentir bien, alors elle est prête à aimer les autres de manière saine. Tout le monde voudrait trouver le/la partenaire idéal(e), mais il y a une différence entre «avoir besoin» et «vouloir».

Lorsque vous avez besoin de l’autre, alors la relation que vous entretenez avec lui est vouée à l’échec, car si on ne s’aime pas soi-même, on ne peut pas non plus aimer les autres de manière mature et saine.

Il faut apprendre à profiter de la vie, même lorsque l’on est seul. Il y a une multitude de choses à faire comme s’améliorer, préparer son avenir, consacrer du temps à ses loisirs, développer des relations amicales avec des personnes saines, voyager, regarder autour de soi pour profiter de chaque petite chose de la vie, et surtout prendre soin de soi et s’aimer soi-même comme on le mérite.