N’accordez de l’importance qu’aux personnes qui apportent quelque chose à votre vie

N’accordez de l’importance qu’aux personnes qui apportent quelque chose à votre vie

À un certain moment de ma vie, j’ai ressenti le besoin de pratiquer «l’économie de personnes». Même dans mon quotidien, avec toutes celles qui apportaient de la richesse à mes journées, des valeurs à mes rêves et des bénéfices à mon coeur.
Partager

«Que ne vous importe que celui qui vous apporte«. Il est possible que cette expression vous paraisse un peu drastique. Ainsi, nous devrions tout d’abord définir ce que comprend le concept d’apport personnel.

Toutes les personnes qui sont sincères dans leurs gestes, leurs mots et leur volonté apportent quelque chose à notre vie.

Les relations humaines, loin d’être un simple échange se basant sur un «tu me donnes, je te donne», sont des éléments qui vont bien au-delà du principe matériel.

Nous parlons là d’émotions, et en particulier d’émotions positives qui favorisent notre développement personnel grâce à cet échange d’expériences et à ces petits moments qui enrichissent notre univers.

Nous vivons dans une société complexe, souvent remplie d’intérêts personnels et d’individualisme. Le quotidien est fréquemment régi par la compétitivité et par la soif de possession.

Il y a ceux qui veulent contrôler leur moitié par peur de la perdre, des parents qui surprotègent leurs enfants, et des amis qui dominent leurs amis par peur de la solitude, et par peur de perdre un soutien quotidien inconditionnel.

Dans la plupart de nos relations interpersonnelles pèse un égoïsme obscure duquel nous sommes conscients mais que nous acceptons tout de même de supporter.

Que pouvons-nous faire face à ce genre de situations ? Quelle est la façon la plus efficace d’agir ?

Apprendre à construire des relations positives

relations positives

Nous sommes bien conscients qu’il ne s’agit pas seulement de s’éloigner de tout ceux qui «ne nous apportent rien».

La vie réelle ne se déroule pas comme sur les réseaux sociaux, où nous avons la possibilité de «faire du tri» et de supprimer nos amis.

Il est fort probable qu’un membre de votre famille remplisse votre vie de malheur, au lieu de l’enrichir ou que vous ayez un collègue de travail négatif, défaitiste et critique. Vous ne pouvez bien évidemment pas les effacer de votre quotidien.

Il s’agit simplement de ne pas leur accorder d’importance. Faîtes en sorte que leurs actes et leurs mots ne dépassent jamais la limite de votre intégrité émotionnelle ou psychique. Dans ce cas, la distance sera la solution la mieux adaptée.

Ainsi, face à ce genre de personnalités où la toxicité ne dépasse pas la zone critique, le mieux est de ne pas leur donner de pouvoir, ni dans votre vie, ni dans vos pensées.

Établissez des limites, car en acceptant tout et en les laissant vous affecter, vous accumulerez un stress physique et émotionnel très dangereux.

Malgré qu’il ne soit souvent pas réellement possible de contrôler les personnes qui entre et celles qui sortent de notre vie,  vous avez cependant la capacité et la responsabilité de décider qui a sa place dans votre coeur.

La clé de cette permissivité, c’est de construire des relations positives.

Voici quels sont les piliers basiques :

1. Construire des relations saines

Nous vous parlons très souvent de l’importance d’éviter de «trop s’attacher» et de dépendre des autres.

L’important est de savoir différencier ces attachements qui engendrent de la souffrance (ces personnes qui ne reviennent vers nous que quand elles en ont besoin), des autres relations saines grâce auxquelles se construisent les liens du développement.

Vous devez favoriser les liens basés sur la confiance et non ceux basés sur l’anxiété, c’est à dire sur la peur d’être abandonnés ou trahis. Il est vital qu’une harmonie basée sur la maturité et le respect mutuel, existe.

2. Savoir satisfaire les nécessités basiques

Nier le fait que nous avons tous des besoins c’est se voiler la face. Pour que quelqu’un soit réellement important à nos yeux, un échange adéquat de bénéfices personnels doit exister :

– Un respect mutuel et la sécurité que nous ne seront pas sanctionnés, jugés ou rejetés en exprimant nos pensées. Cette sensation est celle qui apparaît (en particulier au niveau familial) lorsque l’on sait que nos opinions et nos actions seront respectées.

– Des marques d’affection quotidiennes : c’est cette sensation de complicité dont nous profitons avec nos amis, la tendresse altruiste de notre moitié…

C’est offrir de l’affection, se sentir protégé et se laisser envelopper par un sentiment intègre de proximité.

Tout cela constitue sans aucun doute les racines qui enrichissent toute relation positive.

3. Parvenir à affronter des problèmes déterminés

Parfois, lorsque nous avons un problème, quelqu’un nous reproche certaines choses, au lieu de nous donner des conseils ou de simplement se mettre à notre place pour tenter de nous comprendre.

Au lieu de nous aider, ces personnes nous noient encore plus. Dans cette situation, tentez de prendre vos distances, et choisissez bien les personnes à qui vous vous confier dans ces moments.

Les relations positives se basent sur une harmonie interne, où les problèmes ne sont pas des obstacles mais des opportunités personnelles d’offrir son aide, d’apprendre et de renforcer encore plus le lien qui vous unit.

relations

4. Les relations positives admettent les erreurs

Si quelqu’un de votre entourage proche n’accepte pas le fait que vous ayez commis certaines erreurs, il ne s’agit ni d’une relation saine, ni d’une relation émotionnellement sûre.

Vous devrez alors toujours faire face à son contrôle, qui vous empêche de vous tromper et vous retire l’opportunité de vous améliorer par la suite.

Évitez ce type de relations, et ne craignez pas de prendre encore plus vos distances et de désactiver l’éventuelle influence que ces personnes ont sur vous.

Nous avons le droit de nous tromper, d’errer, nous assumons nos défauts et avançons pour nous épanouir personnellement.

Toutes les personnes qui vous aiment tel que vous êtes, avec vos réussites, vos défauts, vos manies et vos richesses, sont les personnes qui illuminent votre vie. Ne les laissez pas partir, accrochez-vous de toutes vos forces à leurs étoiles…

Image publiée avec l’aimable autorisation d’Elina Ellis.

Par: Jeanne Perreard