Le pouvoir des câlins

Le pouvoir des câlins

Les câlins que l’on reçoit sans les avoir demandés, qui nous portent et nous envolent, ont un grand pouvoir curatif.

Les êtres humains sont des créatures sociales remplies d’émotions, qui ont besoin de ce contact quotidien pour pouvoir affirmer leurs relations et à la fois se sentir aimés. Profondément aimés.

Nous vous parlons souvent de l’importance d’apprendre à vivre seul, d’éviter ce genre d’attachements peu sains, qui, parfois, nous accrochent à des choses et à des personnes, jusqu’à freiner notre développement personnel. Cependant, tout a un équilibre et une raison d’être.

Nous avons tous besoin de nous sentir liés à quelque chose ou à quelqu’un, même si on lutte contre cela.

Nous avons tous des ailes pour voler, mais nous avons également des racines pour aimer et profiter de ces relations qui nous définissent.

Les câlins guérissent l’âme et réaffirment nos émotions. Ce sont des instants de silence dans lesquels il faut laisser nos coeurs battre en même temps. Et alors, ni la peur, ni le bruit, ni même les doutes n’existent…
Partager

Les câlins apportent amour et sécurité

Les câlins, tout comme le contact physique en général, sont responsables de notre bien-être psychologique et de notre épanouissement.

Si la plupart des êtres vivants ont besoin de ce contact pour se lier aux siens, l’être humain, lui, a besoin de caresser, d’enlacer, et de sentir la peau de l’autre pour plusieurs raisons qui valent la peine d’être connues.

Notre cerveau social a besoin de câlins et de tendresse

calin-couple

Lorsque nous venons au monde, notre cerveau, loin d’être mature, n’est développé qu’à 25%. Le reste des structures et des liaisons neuronales sera principalement déterminé durant les 5 premières années de vie, au cours desquelles le style d’éducation sera déterminant.

Durant les premiers mois de vie, il n’y a pas de langage, et la communication s’établit donc par le biais des émotions, de cette tendresse, ces bisous, ces câlins et cette douce voix qui berce et apporte de la sécurité.

Si l’on ne s’occupe pas d’un enfant qui pleure, si on ne le calme pas, ne le berce pas ou ne le couvre pas d’un amour sincère, tout cela génère du stress.

Un cerveau habitué à sécréter l’hormone cortisol est un cerveau qui ne se développe pas de façon optimale.

L’isolement social, ou la privation d’affection durant la petite enfance, empêche la maturation des cellules cérébrales pour former la matière blanche du cerveau.

Le cerveau produira également moins de myéline, une substance essentielle pour favoriser une bonne communication entre les neurones.

Ainsi, tout cela pourra entraîner certains retards cognitifs, ainsi que des déficits sociaux et émotionnels.

L’importance des câlins dans une relation de couple

Le pouvoir d’un câlin a souvent plus d’importance que des mots. Le langage non-verbal a une influence directe sur notre monde émotionnel, et a une signification encore plus spéciale dans nos relations de couple, s’il est accompagné d’un contact physique.

Une chose aussi simple et élémentaire qu’un câlin apporte une sensation de plénitude immense pour celui qui le donne et celui qui le reçoit.

Le câlin est considéré comme un geste capable d’alimenter notre cerveau et de nous apporter, dans un moment donné, plus de bien que l’aliment en lui-même.

calin-amour

Les câlins ne se réclament pas, ils ne sont pas une monnaie d’échange et ne s’exigent pas. Il faut également prendre en compte que tous les câlins ne sont pas les mêmes.

S’ils viennent d’une personne que vous aimez et qui a une place dans votre coeur, alors votre cerveau libérera de l’ocytocyne, l’hormone associée au bien-être et au plaisir.

Rien n’a plus de sens dans un moment de doute ou de mal être émotionnel qu’un câlin, surtout lorsque vous êtes envahi par la peur et l’anxiété.

Le fait de se sentir porté avec force, amour et sincérité par cette personne spéciale, apaise presque instantanément ce froid dans l’âme, pour nous prouver que tout va bien.

Un câlin soulage le stress, réduit l’anxiété et favorise notre santé physique et émotionnelle. Il nous accroche à la personne aimée.

Comme nous vous l’avons indiqué auparavant, il est important de toujours maintenir votre amour propre et d’éviter de vous attacher de façon exagérée à une personne, au risque d’empêcher votre épanouissement personnel.

Cependant, dans un couple, ces gestes sont vitaux pour réaffirmer la relation, car nous avons tous besoin d’être rassuré et de recevoir tout en se sentant protégé.

Il est important d’être deux pour construire une même unité. Ainsi, ne soyez pas radin en câlin, ne le reportez pas au lendemain et n’attendez pas que votre moitié vous le réclame.

Pratiquez le «câlin d’ours», celui qui, avec force, vous coupe la respiration et vous transmet un merveilleux message : «je suis là pour toi, je partage ton bonheur et ta tristesse, et je t’aime».

calins3

Ne négligez pas les câlins du coeur, là où la tendresse est enfouie et là où il y a un contact visuel. C’est un câlin long et sublime, d’amour pur et inconditionnel…
Partager


Images publiées avec l’aimable autorisation de : Shaun Tan, Lucy Campbell, PEIBEE, Kyungduk Kim.

Par: Jeanne Perreard