Dire non, c’est savoir s’affirmer

Dire non, c’est savoir s’affirmer

La chose la plus importante que j’ai apprise à mes 40 ans, c’est de savoir dire non.”

 (Gabriel García Márquez)

Vous en avez marre de toujours être diplomate et conciliant, de toujours être complaisant avec les autres et de faire passer leurs priorités et leurs nécessités avant les vôtres?

Avez-vous déjà imaginé que le fait d’être sincère et de donner votre opinion à quelqu’un sans hausser le ton et sans vous mettre en colère, pourrait vous faire vous sentir mieux?

Vous en avez marre de toujours réparer l’ordinateur du voisin, d’être toujours la seule à qui l’on demande de garder les enfants de votre soeur, d’être celle qui accompagne toujours la tante chez le médecin et qui se surcharge tout le temps de choses et d’obligations, parfois à contre coeur?

Vous en avez marre de lécher les bottes de tout le monde ?

Dire «non«, «ça suffit» ou «je ne peux pas» peut vous libérer, vous réconforter et vous faire vous sentir mieux dans votre peau.

Car souvent, par peur d’une dispute, par timidité ou parce que vous imaginez qu’on va penser du mal de vous, vous n’osez pas dire «non».

Pour éviter de vivre une situation embarrassante, vous accumulez toutes ces choses que vous n’êtes pas capables de lancer à la figure, pour toujours faire plaisir aux autres.

Au final, la seule chose que vous parvenez à faire, c’est vous faire du mal à vous, et à personne d’autre.

oui ou non

Ainsi, vous pouvez commencer par de petites choses et des petits gestes, et lorsque quelqu’un vous dira «comme tu as changé !», vous répondrez sans avoir peur «oui, j’ai changé«, que ça plaise ou non.

Bien évidemment, ces premiers changements marqueront un avant et un après à l’intérieur de vous. Vous vous sentirez plus respecté, plus sûr de vous et vous apprendrez à vous lier aux autres d’une forme plus positive et sincère.

Si une personne ne vous apprécie plus pour cela, peut-être ne vous a-t-elle jamais réellement aimé…

Vous devez tout faire pour que l’on vous respecte, et cela ne signifie pas parler plus fort ou faire plus de bruit. Il s’agit d’une attitude que tout le monde remarquera. Vous parlerez avec sincérité en regardant l’autre personne dans les yeux et vous serez très clair.

Le fait de toujours se taire et de dire «oui» à tout ne fera pas que l’on vous aimera plus.

En fait, si vous pensez cela, vous avez peu confiance en vous et vous pensez que la complaisance est le seul moyen d’obtenir de l’affection.

Comment apprendre à dire “NON” ?

1. Commencez par des petites choses. Ne vous donnez pas d’excuses idiotes, car cela finira par se remarquer.

Dîtes simplement ce qui ne vous plaît pas, que vous êtes fatigué, que vous comprenez mais que vous ne pouvez pas, et que vous aussi vous avez des obligations.

2. Si vous n’êtes pas sûr de vous, réfléchissez d’abord à la façon dont vous allez procéder. Vous pouvez vous placer devant le miroir et analyser votre langage verbal et non-verbal. Déterminez si votre discours est censé et raisonnable.

3. N’ayez pas peur. Il est normal de se sentir mal à l’aise et anxieux au moment de dire «non», mais on dit que «la charité bien comprise commence par soi-même». Dire «NON» c’est s’aimer soi-même.

liberte

4. N’ayez plus peur des «qu’en-dira-t-on». La seule personne qui puisse vous juger, c’est vous-même.

5. Vous n’avez pas besoin de donner de nombreuses justifications. Si vous le faîtes, vous tomberez dans une spirale infernale.

6. Sachez que si une personne vous aime et vous apprécie véritablement, rien ne changera si vous lui dîtes «non».

Vous aussi vous avez le droit de vous reposer et de penser un peu à vous. Revalorisez votre estime de vous-même.

7. Apprenez à ne pas culpabiliser de dire «non». C’est un travail intérieur qui s’acquiert petit à petit, jour après jour.

Par: Jeanne Perreard