5 étapes pour guérir nos blessures émotionnelles

5 étapes pour guérir nos blessures émotionnelles

Les expériences douloureuses qui se développent tout au long de nos vies façonnent nos blessures émotionnelles. Ces blessures peuvent être multiples et on peut les appeler de différentes façons: trahison, humiliation, méfiance, abandon, injustice

Cependant, nous devons prendre conscience de ces blessures et éviter de les déguiser, car plus nous attendons pour les guérir, plus elles ne feront qu’empirer.

De plus, lorsque nous sommes blessés, nous vivons constamment des situations qui touchent à notre douleur et ainsi nous revêtons différents masques de peur de raviver notre douleur.

Dans cet article, nous allons vous présenter les cinq étapes que nous devons expérimenter pour guérir nos blessures émotionnelles:

1- Acceptez la blessure comme une partie de vous-même

La blessure est bien là, vous pouvez être ou ne pas être d’accord avec le fait qu’elle existe mais la première étape est d’accepter cette possibilité.

Selon Lise Bourbeau, accepter une blessure signifie la regarder, l’observer attentivement et savoir qu’avoir à résoudre des situations fait partie de l’expérience humaine.

Nous ne sommes pas mieux ou pire juste parce que quelque chose nous fait mal. Construire son bouclier de protection est un acte héroïque, un acte d’amour-propre qui a beaucoup de mérite, mais cet acte a déjà rempli sa fonction.

En effet, il vous a protégé des environnements qui vous ont blessé mais une fois que la plaie est ouverte et que vous pouvez la voir, il est temps de penser à la guérir.

Accepter nos blessures est très bénéfique parce que cela nous aidera à ne pas vouloir nous changer nous-mêmes.

2- Acceptez le fait que ce que vous craignez ou ce que vous reprochez, vous vous le faites à vous-même et aux autres

La volonté et la décision de surmonter nos blessures est la première étape vers la patience, la compassion et la compréhension de nous-mêmes.

Ces qualités que vous développerez pour vous-même, vous allez les développer pour les autres, ce qui alimentera votre bien être.

Parfois, nous ne réalisons pas que nous reportons nos attentes vitales sur les autres, en espérant qu’ils remplacent nos besoins et qu’ils comblent nos espérances.

En réalité, notre comportement conduit à annuler nos relations et une grande partie de notre vie, provoquant un grand mal être parce que les autres ne réagissent pas comme nous l’espérons.

Les blessures

3- Autorisez-vous à être en colère contre ces personnes qui ont alimenté votre blessure.

Plus on nous fait du mal et plus nos blessures sont profondes, plus il est normal et humain de reprocher et d’être en colère contre les personnes qui nous ont porté préjudice. Autorisez-vous à vous mettre en colère contre ces personnes et à vous pardonner à vous même.

Sinon, vous déchargerez tout ces ressentiments sur vous-même et sur les autres, comme si vous seriez constamment entrain de gratter votre blessure.

Se sentir coupable rend difficile le pardon, mais nous libérer de cette culpabilité et de cette rancœur est la seule façon de guérir nos blessures.

Il est également nécessaire de pardonner, parce que nous devons accepter que les gens qui blessent soient susceptibles de porter une profonde douleur à l’intérieur d’eux mêmes.

Nous même nous blessons les autres lorsque nous portons des masques pour protéger nos blessures.

4-Aucune transformation n’est possible si la blessure n’a pas été acceptée jusqu’à présent

Cette blessure va vous apprendre quelque chose, même si il est très probable que cela vous coûte de l’accepter parce que notre ego crée une barrière de protection très efficace pour cacher nos problèmes.

Normalement, l’ego veut et croit prendre la voie facile, mais en réalité il nous complique la vie. Ce sont nos pensées, nos réflexions et nos actions qui nous la simplifient, même si cela nous semble trop compliqué pour l’effort qui est requis.

Nous essayons de cacher la blessure qui nous fait souffrir le plus parce que nous avons peur de voir en face notre blessure et de la revivre.

Cela nous fait porter des masques et aggrave les conséquences de notre problème, parce que, entre autres choses, nous cessons d’être nous-mêmes.

5- Donnez-vous le temps d’observer comment vous vous êtes attaché à votre blessure au fil des ans

L’idéal est de se débarrasser de ces masques dès que possible, sans nous juger  ni nous critiquer, car cela va nous permettre d’identifier la façon dont nous devrions traiter nos blessures pour les guérir.

Il est possible de changer de masque dans une même journée ou porter le même durant des mois ou des jours. L’idéal serait que vous soyez en mesure de vous comprendre la raison qui vous a poussé à mettre ce masque.

Ainsi, vous saurez que vous êtes sur la bonne voie et dans le reste du chemin, votre guide sera l’inertie qui permet de vous sentir bien sans vous cacher.

Images reproduites avec l’aimable autorisation de bruniewska et natalia_maroz