4 façons de promouvoir la connaissance de soi chez l’enfant

4 façons de promouvoir la connaissance de soi chez l’enfant


«De toutes les connaissances possibles, la plus sage et la plus utile est la connaissance de soi»

William Shakespeare


Aider nos enfants à se reconnaître en eux mêmes, à comprendre leurs émotions et à valoriser leurs attitudes est essentiel pour obtenir une bonne santé émotionnelle tout au long de la vie.

La connaissance de soi est la clé qui ouvre la porte à la plénitude émotionnelle. Une fois que nous acquérons cette compétence, nous pouvons être sûrs que nous aurons toujours une stratégie de régulation émotionnelle à notre service.

Il est donc très important de cultiver ces aspects chez nos enfants afin qu’ils puissent grandir en bonne santé et heureux.

Dans l’article suivant, nous vous proposons quatre leçons qui permettent de promouvoir la connaissance de soi chez les enfants. 

1- Une personne n’est pas ce que les autres pensent d’elle

Le fait de croire que nous sommes ce que les autres pensent de nous est une erreur très commune, à la fois dans la pensée des enfants et chez les adultes.

De fait, à un certain âge, les enfants ont tendance à mettre des étiquettes sur presque tout, y compris sur les personnes.

Dans un premier temps, ces classifications peuvent entraîner des gains importants pour entrer en relation avec le monde.

Toutefois, elles nous ébranlent dans la reconnaissance de notre identité et nous croyons que nous sommes simplement le grand, le gros, le beau ou l’intelligent.

autoccc-420x268


L’enfant doit comprendre que, tout comme lui, les autres disposent aussi d’un monde intérieur très diversifié.


Si l’enfant comprend que son camarade de classe n’est pas seulement » celui qui joue le mieux au football», mais qu’il pense, sent, rit et pleure aussi, alors nous aurons fait la moitié du chemin.

2- Nous ne devons pas laisser nos émotions nous gouverner


«Bien connaître les autres est intelligent, se connaître bien soi-même, est la sagesse»

Einstein


L’enfant doit comprendre qu’avant qu’une émotion se manifeste avec force (par exemple, la colère), elle nous a donné beaucoup de préavis et elle s’est montrée subtilement à de nombreux niveaux.

enfants-420x250

Nous pouvons utiliser la métaphore de la recette. L’enfant doit réfléchir sur le goût de ses émotions, afin qu’il reconnaisse petit à petit chacun des ingrédients.

Nous pouvons commencer le jeu en avance ou en retard, c’est à dire, avec le plat cuisiné ou sans cuisson et ainsi, énumérer chaque ingrédient ou nuance qui donne le goût à l’émotion.

3- Nos intentions ne nous définissent pas, nos attitudes si

Il est assez fréquent de poser aux enfants la merveilleuse question: «Qu’est-ce que tu veux faire plus tard?«. Alors, ils nous répondent: médecin, infirmière, coiffeur, menuisier …

Au bout du compte, le «vouloir être plus tard …» est un jeu d’enfant; Mais … Est- ce que cela les définit? Bien sûr que non.

Ceci est juste un exemple, mais les enfants doivent expérimenter le fait que nous ne sommes pas ce que nous réussissons ou ce que nous voulons atteindre, mais que nous sommes constamment en train de gérer notre identité.

Par conséquent, les enfants doivent comprendre que leurs recherches et leurs attitudes vont conformer leur avenir, pas leurs attentes ou leurs désirs.

Nous devons les laisser explorer mentalement leurs possibilités et le chemin qu’ils doivent parcourir, en encourageant toujours une attitude proactive et indépendante vers leur avenir. Cela les aidera à ne pas se freiner eux même.

Connaissance de soi infantile

4- Il est important de réserver un espace personnel et intime chaque jour


«Voir est quelque chose de plus que de regarder. Voir consiste à remarquer les détails.

Pour bien voir une fleur, elle doit être regardée à la loupe, à l’intérieur «.

Alain (philosophe et essayiste français)


En reconnaissant ses pensées, il développera ses compétences socio-émotionnelles de manière adéquate.

Cependant, pour que nos enfants atteignent ce niveau de développement émotionnel, nous devons investir beaucoup de temps et d’efforts.

La première chose à faire est d’éviter qu’ils se contaminent par la hâte et les mauvaises habitudes que maintient la société adulte actuelle.

Nous devons faciliter et encourager l’enfant à acquérir l’habitude quotidienne de réfléchir sur ce qu’il a fait, comment il s’est senti, quelles sont les choses qu’il aime et comment il peut les obtenir.

Il s’agit tout simplement de l’inviter à ce qu’il réfléchisse sur sa journée, sur ses désirs et ses aversions.

Un moyen idéal est d’établir une comparaison entre son esprit et une machine à penser, en lui faisant ainsi comprendre l’importance de se connecter avec son être intérieur.

Par: Laure