4 choses qui menacent le lien émotionnel que vous avez avec vos enfants

4 choses qui menacent le lien émotionnel que vous avez avec vos enfants

Etre père, mère, grand-père, grand-mère ou éducateur, est loin d’être facile. Chaque enfant dispose de son propre univers fait de besoins particuliers que nous devons savoir satisfaire, ainsi que de qualités et d’émotions, auxquelles nous devons faire attention.

Éduquer, ce n’est pas seulement apprendre à lire, ou montrer à ses enfants comment se servir de l’ordinateur pour rédiger un devoir pour le collège.

Ce n’est pas seulement leur offrir un téléphone portable pour leur anniversaire, ou mettre leur ceinture à chaque fois qu’ils montent en voiture. C’est bien plus que cela.

Éduquer c’est aussi savoir dire «non» même si on le fait à contre-cœur.

Mais ce n’est pas seulement interdire, c’est aussi ouvrir notre coeur pour renforcer le lien émotionnel que nous avons avec nos enfants, en leur faisant comprendre que nous serons toujours là pour les aider à mûrir, à devenir des personnes heureuses et capables.

Cependant, même si l’on connaît la théorie, il peut être parfois difficile de la mettre en pratique. Car en plus d’être des parents, nous sommes en couple, nous avons un emploi ou nous en recherchons un, etc.

Nos propres besoins sont également nombreux, et il est inévitable de commettre des erreurs dans l’éducation de nos enfants, lorsque nous sommes emportés par le tourbillon de la vie.

Si vous êtes parent, vous vous souvenez forcément de votre enfance. Vous savez parfaitement ce qui vous a manqué et les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant aujourd’hui.

Si votre enfance n’a pas été très heureuse, vous savez ce qui a pu rompre le lien émotionnel que vous aviez avec vos parents, et toutes les erreurs que vous ne devez pas reproduire avec vos propres enfants.

1. Ne pas les écouter

Les enfants parlent beaucoup, et ont des tas de questions à poser. Ils vous assaillent avec leurs doutes et leurs commentaires en permanence.

Ils veulent savoir, expérimenter, partager et comprendre tout ce qui les entoure.

nicolas-gouny

Si vous leur demandez de se taire, si vous les obligez à garder le silence et que vous répondez à leurs interrogations de manière sévère, vous allez briser le lien qui vous unit avec vos enfants, et ils cesseront de venir spontanément vers vous. 

Ils vont alors préférer leurs propres espaces de solitude, par exemple derrière la porte fermée de leur chambre, et ils vont s’éloigner petit à petit de vous.

2. Les sanctionner et ne pas leur faire confiance

De nombreux parents mettent en lien l’éducation avec les sanctions et les interdictions. Ils font preuve d’un autoritarisme particulièrement rigide, où tout est imposé et où chaque erreur se paie.

Ce type d’éducation occasionne chez les enfants une perte d’estime de soi, car ils ressentent une grande insécurité. Bien évidemment, cela brise le lien émotionnel qui les unissait à leurs parents.

Si vous punissez, vous n’apprenez pas. Si vous vous limitez à dire à votre enfant tout ce qu’il fait mal, il ne parviendra jamais à bien le faire.

Si vous ne lui donnez pas les moyens de le faire progresser, vous vous limitez à l’humilier. Et cela provoquera en lui un sentiment de révolte, de rancœur et d’insécurité. Évitez de commettre cette erreur. 

3. Les comparer et les catégoriser

Peu de choses peuvent être aussi destructrices que les comparaisons entre des frères et soeurs, ou entre votre enfant et celui d’un autre couple.

Cela le ridiculise et ne lui permet pas de comprendre ses erreurs et ses qualités. Bien souvent, les parents parlent de leurs enfants à voix haute, comme s’ils n’étaient pas là.

“Mon enfant n’est pas aussi mature que le tien. Il est beaucoup plus lent. Qu’est-ce qu’il va bien pouvoir faire plus tard ?».

Ce genre de remarque est très douloureuse pour l’enfant, qui va développer un sentiment négatif mêlé de haine envers ses parents, et de sensation d’infériorité par rapport aux autres enfants de son âge.

4. Lui crier dessus, imposer et ne pas argumenter

Nous n’allons pas parler ici de la maltraitance physique, car nous évoquons les erreurs qui peuvent mettre en danger le lien émotionnel entre des parents et des enfants, et non pas la commission d’un acte impardonnable et réprimé par la loi.

Nous devons tous être conscient que la maltraitance psychologique est aussi destructrice que la maltraitance physique, et bien plus pernicieuse.

Avec ce genre de comportements, la confiance en soi de l’enfant et son sentiment de sécurité volent en éclat.

Whimsical-420x325

Certains parents ne savent pas procéder autrement qu’en criant sur leurs enfants.

Le fait d’élever la voix sans raison justifiée provoque un état d’excitation et de stress chez l’enfant, qui ne sait pas s’il a fait quelque chose de bien ou de mal.

Les cris continus peuvent énerver et faire du mal aux enfants, qui sont en demande de dialogue, et non pas d’ordres et de reproches permanents.

Il faut faire très attention à ces aspects de base. Ne pas écouter, ne pas être ouvert, ne pas montrer de compréhension, ne pas parler ou utiliser la sanction avant le dialogue, sont des moyens très efficaces d’éloigner nos enfants de nous.

Ils vont nous percevoir comme des ennemis dont il faut se défendre, et le lien émotionnel qui nous unit va peu à peu disparaître.

Éduquer est l’aventure d’une vie et personne ne peut se proclamer expert en la matière.

Cependant, en s’appuyant sur des piliers comme la compréhension, la tendresse et un soutien sans faille, il est probable que les enfants puissent s’épanouir et grandir dans un environnement favorable.

Images de : Gabriela Silva, Nicolás Gouny, Whimsical